Questions fréquemment posées

L’alarme traditionnelle

Le principe

Des contacteurs sur les portes et les fenêtres (protection périmétrique) ainsi qu’un ou plusieurs détecteurs de mouvement placés à des endroits stratégiques (protection volumétrique) sont chargés de repérer les intrusions. En cas d’alerte, ils préviennent la centrale qui déclenche la sirène. Elle peut aussi, le cas échéant, lancer l’enregistrement des images prises par les caméras, avertir le propriétaire par courriel ou par SMS et même alerter une société de télésurveillance qui peut dépêcher un agent sur place.

L’installation

Dans la grande majorité des cas, les différents éléments se connectent sans fil à la centrale, avec un protocole propre au fabricant ou en wi-fi. Il existe aussi des modèles filaires qui ne nécessitent pas d’entretien (pas de pile à changer) et ne sont pas sujets au brouillage d’ondes, mais la complexité de leur installation ne les rend intéressants que lorsque le système de protection est pensé dès la construction de la maison. En fonction du type d’alarme et de la configuration des lieux, il est souvent préférable de faire appel à un installateur compétent.

L’utilisation au quotidien

L’activation et la désactivation de l’alarme se font généralement en composant un code sur un clavier ou par le biais d’une télécommande. Quant aux réglages, ils s’effectuent depuis la centrale. Ce genre d’alarme nécessite souvent la souscription d’un abonnement mensuel.